Le guide du recyclage des métaux

Les métaux font partie de notre vie quotidienne. Effectivement, ils sont les composants de base des équipements électroniques et autres gadgets sophistiqués. Lorsque ceux-ci ne sont plus utilisés, ils deviennent encombrants et jetés, puis recyclés. Explications.

Le triage

Le recyclage des métaux concerne spécialement l'acier et l'aluminium. Le fastidieux processus de recyclage des métaux commence par le tri dans les poubelles. Les emballages en métal sont ensuite acheminés vers des centres spécialisés de tri. Ils sont alors exposés sur des tapis de tri. Les ouvriers effectuent le « tri final » pour permettre la séparation entre les métaux d'acier et les métaux d'aluminium.

L'acier peut être facilement isolé grâce à l'utilisation d'un aimant géant alimenté en électricité, autrement dit, un électro-aimant. Ce dernier attire l'acier parmi les résidus exposés. L'aluminium, quant à lui, est séparé des autres matériaux par une grosse bobine connue sous l'appellation de « machine à courant de Foucault ». Les emballages restants sont alors regroupés en balle pour plus d'homogénéité. L'acier est transmis dans une aciérie et l'aluminium est envoyé dans un centre d'affinage.

La transformation

La matière obtenue passera au mâchefer d'incinération. Après combustion, elle se transforme en aluminium et est transférée dans le centre d'affinage où elle rejoint les emballages triés. Cette matière est ensuite purifiée par un traitement métallurgique adéquat. Puis, elle sera fondue sous l'effet de la chaleur. Le composant obtenu est moulé en lingot ou transporté à l'état liquide aux « industries clientes». Ces dernières vont incorporer l'aluminium reçu dans la création de nouveaux produits finis comme les semelles de fer à repasser, les meubles de jardin et les pièces d'automobiles.

L'aciérie opère alors la fusion des différentes catégories d'acier. Après dépôt, la matière est broyée. Elle est ensuite débarrassée de toutes les impuretés qui se sont incorporées. Après nettoyage, elle est introduite dans des machines appelées « convertisseurs» pour une fonte du métal à température de 1600°C. Le liquide obtenu est étalé sur une table spéciale. Il passera ensuite au « refroidisseur» où il sera transformé sous forme de fils, de barres ou encore de bobine.

À l'usine de production

Après ces transformations, les matières obtenues sont envoyées dans les différentes industries spécialisés où ils subiront une transformation supplémentaire pour donner le produit final : le métal recyclé. L'aluminium est utilisé pour la fabrication d'alliage pour les pièces moulées, de nouveaux emballages, les équipements automobiles, la mécanique, les tôles pour bâtiment. D'autres seront destinés à la distribution et à la consommation sous forme de nouveaux emballages en aluminium. Il faut cependant éviter de recycler le papier aluminium, car il n'est pas recyclable.

Une part de l'acier recyclé est revendue aux « industries clientes». Ces dernières le transformeront en produit fini telles que les chariots de supermarché. L'acier peut également aider à la création d'automobile, d'emballages, d'équipements électroménagers et de mobilier. Une autre partie de la matière recyclée sera distribuée aux consommateurs pour la fabrication de nouveaux emballages comme les poutrelles, les clous et les boîtes de conserve.

Une multitude d'entreprises éco-responsables proposent aujourd'hui leurs services pour une revalorisation des déchets de tout type, y compris des métaux afin de minimiser l'impact de celui-ci sur l'écosystème. C'est l'affaire de la CNIM Saudi, menée par l'entrepreneur de grand renom Mohamed Ayachi Ajroudi. Ladite firme internationale offre toute une gamme de service de traitement et de réutilisation des déchets.